CINéDIFFUSION


Est une société de programmation de salles de cinémas. Elle programme actuellement 281 écrans répartis dans 11 départements. Cinédiffusion est en charge de la programmation de salles très diverses : généralistes ou classées "Art et Essai" (Arvor de Rennes, Katorza de Nantes, Studios de Brest, Garenne de Vannes, Salamandre de Morlaix, etc.), afin de répondre au mieux aux demandes de ses adhérents, qu’il s’agisse de salles associatives, d’exploitants indépendants, de salles municipales ou du circuit Cinéville qui compte aujourd’hui 13 sites pour 106 écrans. En 2017, 9.799.724 spectateurs ont été accueillis dans les salles qu’elle représente, correspondant à 4,68 % des entrées totalisées en France. Cinédiffusion est également grossiste en confiserie destinée aux salles de spectacles. Créée en 2005, la société est une filiale à 100% de la SOREDIC.

ENTREES REALISEES SUR LES SALLES CINEDIFFUSION DEPUIS 2005

200620072008200920102011201220132014201520162017
France 188,8 178,4 190,2201,4 206,3 217,1 203,5193,6208,4206,1212,7209,2
Cinédiffusion 7,54 7,34 8,218,72 9,08 9,64 9,088,398,758,949,689,80
Cinédiffusion/France % 3,99 4,11 4,324,33 4,4 4,44 4,464,334,24,344,554,68



SOREDIC


Histoire de
la Soredic
Interview de
Philippe Paumelle

Société d’exploitation et de programmation de salles de cinémas, la SOciété REnnaise de DIffusion Cinématographique est née en 1968. Après avoir repris l’exploitation de salles familiales menacées de fermeture, la SOREDIC a développé son réseau en ouvrant une dizaine de complexes dans le grand-Ouest à partir de 1978 et en procédant à quelques acquisitions. En 1999, avec l’ouverture du Cinéville de Lorient, SOREDIC s’est lancé dans l’aventure des multiplexes sous cette enseigne. En 2005, deux filiales indépendantes ont été constituées. CINEDIFFUSION chargée de l’activité de programmation et d’animation, CINEVILLE chargée de l’exploitation des salles et du développement du parc, SOREDIC, après ces opérations, devenant une holding chargée d’assurer les orientations stratégiques de ses filiales et leur administration. En 2010 SOREDIC est à l’origine de la création de CIREO (Ciné Régie Ouest), régie de publicité locale à destination des salles de cinéma. Après Jean Bougoin son premier dirigeant, Philippe Paumelle a assuré la présidence de la société de janvier 1975 à septembre 2012. C’est Yves Sutter, jusqu’alors Directeur Général de CINEVILLE, qui en est devenu PDG le 1er octobre 2012. Le capital de la SOREDIC est détenu à 100% par des associations, la première d’entre elle, le GASFO, présidé par Yves Chevillotte, en détenant 69,5%. Pour l’exercice clos au 30 septembre 2017, le chiffre d’affaires consolidé du groupe s’est élevé à 43.9 millions d’euros. Le groupe comptait 211 salariés à cette date.



CINEVILLE


Site
Cinéville

Filiale de la SOREDIC créée en mars 2005, dirigée depuis sa création par Yves Sutter, CINEVILLE regroupe l’ensemble des cinémas anciennement détenus à 100% par la maison-mère et a ouvert trois établissements depuis lors : en novembre 2005, le Cinéville de Vannes (7 écrans), en février 2007, le Cinéville de Saint-Sébastien-sur-Loire (9 écrans) et en décembre 2012, le Cinéville de Quimper (10 salles). En janvier 2014, la société exploite dix établissements totalisant 81 écrans (Cinéville Colombier Rennes, Cinéville Lorient, Katorza Nantes, Garenne Vannes, Cinéville Laval, Cinéville La Roche-sur-Yon, Cinéville Saint-Nazaire en plus des salles des Cinéville Vannes, Saint-Sébastien-sur-Loire et Quimper). En outre, Cinéville qui détenait une participation dans la SAS Cinémas Celtic, exploitante de cinq salles à Concarneau depuis 2008, a acquis en juillet 2013, 100% des parts de la société qu'elle exploite désormais sous l'enseigne Cinéville et en avril 2013, Cinéville a acquis les 49% du Cinéville d'Hénin-Beaumont (douze salles) que détenait "les cinémas Gaumont-Pathé" et les 51% détenus par SOREDIC en décembre 2013.

Depuis août 2015, le Cinéville de Vannes compte deux salles supplémentaires.

Aux Ponts-de-Cé, près d'Angers, un multiplexe de 6 salles a ouvert ses portes en octobre 2015.

La société compte désormais 106 écrans répartis sur 13 établissements qui ont totalisé 5.296.143 spectateurs en 2017.






LE GASFO


Le GASFO
avant 1970

Le GASFO (Groupement d’Animation et de Sélection des Films de l’Ouest) est une association loi 1901, pilotée par un Conseil qui comprend des représentants des salles de cinéma et des administrateurs indépendants issus de l’histoire qui a enfanté le GASFO et la SOREDIC. Cette association a des valeurs proches du monde associatif, du cinéma. Le GASFO favorise l’accès pour tous au cinéma par la proximité physique et culturelle. Le GASFO a fondé la SOREDIC pour créer une entreprise (S.A.) permettant aux salles associatives et indépendantes un meilleur accès au marché du cinéma (programmation, soutien au développement de l’exploitation, animation culturelle). Le GASFO est aujourd’hui l’actionnaire majoritaire de la SOREDIC et de ce fait est largement représenté au Conseil de la SOREDIC. Le GASFO soutient et oriente la SOREDIC tout en lui laissant une grande indépendance de gestion. Les administrateurs du GASFO comme de la SOREDIC sont entièrement bénévoles, la SOREDIC réinvestit 100% de ses résultats et ne verse aucuns dividendes. Le GASFO, à l’avenir, outre la recherche de l’expansion de la SOREDIC dans la continuité et le respect de ses valeurs historiques, veut favoriser plus ouvertement le développement culturel du cinéma, avec les salles associatives et le milieu culturel du cinéma.
Le 27 mars 2018 le conseil du GASFO a élu Gérald Jaffrès président de l'association en remplacement de Yves Chevillotte qui présidait le GASFO depuis 1977. 
Gérald Jaffrès, Président
Patrick Fretel, vice-Président
Membres : Arnaud Auvêpre, René Blétio, Michel Camus, Yves Chevillotte, Marie Conas, Jean-Michel Derenne, Jean-Claude Hillion, Philippe Ollivier, Philippe Paumelle, Delphine Paumier, Claude Pradelle, Pierre Robert, Yves Sutter 
Associations départementales : A.S.F.C.A. représentée par Arnaud Le Maître, Ecrans 29 représentée par Gérald Jaffrès, Ciné M.A. 35 représentée par Christian Coste, Ecran 44 représentée par Xavier Herveau, Ciné 53 représentée par Daniel Blanchetière, Ecran 56 représentée par Nadine Le Guen